Les chrétiens devraient-ils favoriser la séparation de l’Eglise et de l’Etat?

This answer is also available in: English

Le droit à la liberté de religion est si central dans la démocratie américaine qu’il a été établi dans le premier amendement de la Constitution. «Le Congrès ne fera aucune loi concernant l’établissement d’une religion ….» Est le principe fondateur ainsi que d’autres droits fondamentaux tels que la liberté d’expression et la liberté de la presse. Afin de garantir la liberté religieuse, les fondateurs de l’Amérique ont mandaté la stricte séparation de l’Église et de l’État. En raison de cette interdiction contre l’endossement de la religion, de différentes croyances ont prospéré en Amérique depuis la fondation de la république.

Il est intéressant de noter que les mots «séparation de l’Église et de l’État» ne se trouvent pas dans la Constitution. L’idée  de séparation de l’église / de l’Etat venait d’une lettre écrite par Thomas Jefferson. Jefferson vise à protéger les libertés religieuses d’un gouvernement intrusif! Nous vivons dans une république constitutionnelle plutôt que d’une théocratie. Les églises de l’Etat sanctionnées deviennent des marionnettes du gouvernement. Dans ces régimes, les traditions des hommes prennent souvent precedence sur la Parole de Dieu. Quand l’Etat dirige l’église, l’intégrité de l’évangile est trop facilement compromise. Par conséquent, pour le chrétien, la séparation de l’Église et de l’État est une chose très importante.

Certains Américains rejettent cette affirmation et encouragent l’idée que le gouvernement devrait approuver les valeurs religieuses de certains membres de la communauté à l’exclusion des autres. Mais cela ne mène qu’à la persécution religieuse et la tyrannie. Une religion forcée est tout simplement une violation de la conscience, et non pas une réponse volontaire à Dieu. La meilleure façon pour que les citoyens  protégent leur droit constitutionnel à être exempt de coercition religieuse est de devenir instruits et éduquer les autres au sujet de la séparation de l’Église et de l’État.

Il est important de garder en tête que nos pères fondateurs n’ont pas cherché pas à annuler la religion en Amérique. La majorité de ceux qui ont signé la Déclaration d’Indépendance étaient des hommes de foi. Les Pères fondateurs et rédacteurs de la Constitution des Etats-Unis n’ont pas restraint les activités religieuses des Américains. La séparation institutionnelle de l’Église et de l’État ne signifie pas la ségrégation de la religion de la politique ou de Dieu du gouvernement. Cela ne signifie pas que les gens de foi sont empêchés de parler en public. Cela signifie que le gouvernement ne peut pas adopter des lois pour forcer la religion.

À son service,
L‘équipe de BibleAsk

This answer is also available in: English