Comment la deuxième loi de la thermodynamique réfute-t-elle l’évolution?

This page is also available in: English (Anglais) العربية (Arabe) हिन्दी (Hindi)

De nombreux scientifiques honorables ont soigneusement examiné les lois les plus élémentaires de la nature pour voir si l’évolution est possible avec suffisamment de temps et d’opportunités. Sur la base de leurs recherches, ils ont conclu que l’évolution n’est tout simplement pas possible. Un problème majeur est la 2e loi de la thermodynamique.

La deuxième loi de la thermodynamique est communément connue sous le nom de loi de l’entropie accrue. Alors que la quantité reste la même (première loi), la qualité de la matière / énergie se dégrade progressivement avec le temps.

La deuxième loi de la thermodynamique est en partie une loi universelle de décroissance; la cause ultime de la raison pour laquelle tout finit par s’effondrer et se désintégrer avec le temps. Tout semble finalement changer et le chaos augmente. Les effets de la 2ème loi sont partout sur terre et dans l’univers.

Par conséquent, laissés à eux-mêmes, les composés chimiques se décomposent finalement en matériaux plus simples; ils ne deviennent finalement pas plus complexes. Les forces extérieures peuvent augmenter l’ordre pendant un certain temps (par la dépense de quantités d’énergie relativement importantes et par l’apport de la conception). Cependant, un tel renversement ne peut pas durer éternellement.

L’évolutionnisme prétend que pendant des milliards d’années, tout se développe essentiellement vers le HAUT, devenant plus ordonné et plus complexe. Cependant, cette loi fondamentale de la science (2e loi de la thermodynamique) dit le contraire. La pression est vers le BAS, vers la simplification et le désordre.

La 2e loi a-t-elle été contournée? Non, dit l’expert Frank A. Greco: “Une réponse peut facilement être donnée à la question:” La deuxième loi de la thermodynamique a-t-elle été contournée? “PAS ENCORE.” Frank Greco, «Sur la deuxième loi de la thermodynamique», American Laboratory, vol. 14 (octobre 1982), p. 80-88 (pas d’italique dans l’original).

Il n’y a aucune preuve expérimentale pour le réfuter, disent les physiciens G.N. Hatspoulous et E.P. Gyftopoulos: «Il n’y a aucune expérience enregistrée dans l’histoire de la science qui contredit la deuxième loi ou ses corollaires…» E.B. Stuart, B. Gal-Or et A.J. Brainard, éditeurs, Deductive Quantum Thermodynamics in a Critical Review of Thermodynamics (Baltimore: Mono Book Corporation, 1970), p. 78 (pas d’italique dans l’original).

À son service,

BibleAsk Team

This page is also available in: English (Anglais) العربية (Arabe) हिन्दी (Hindi)

Subscribe to our Weekly Updates:

Get our latest answers straight to your inbox when you subscribe here.